Le patronage, quintessence dissimulée d’une chemise d’exception

Une chemise propose une multitude de détails. Le tissu en est l’exemple le plus visible. Il se caractérise par le toucher et dispose de propriétés tangibles comme la provenance de la matière utilisée, le poids ou encore la technique de tissage. D’autres repères, comme les spécificités démontrant la qualité de la confection sont facilement identifiables. Citons, en autres, le type et la finesse des coutures, le nombre de points au cm, le montage des boutons, la forme de gorge, les boutonnières…

Moins apparent et plus subtil, le travail effectué sur les patrons est la clé d’une chemise d’exception car il détermine son élégance, sa silhouette et son confort. Si les lignes du col, la forme des poignets ou la longueur des manches sont des traceurs connus, d’autres éléments ont un apport primordial dans la réussite d’une chemise.

Les deux coupes des chemises Kalgati à vos mesures sont issues d’un grand savoir-faire artisanal chemisier. Nous souhaitons partager quelques éléments du travail de patronnier, qui rendent nos chemises uniques, sobres et distinguées.

Comme pour un puzzle, tous les morceaux d’une chemise sont tributaires les uns des autres et ce n’est que d’une habile alchimie que le tombé, la silhouette et le confort naissent.

Le travail des aplombs : une mécanique de précision

Les aplombs sont les éléments fondateurs d’un patron réussi. Situés sur le haut de la chemise, les aplombs sont constitués des lignes d’échancrures et des pièces d’épaules.

Sur l’avant de la base du cou, les échancrures sont formées par le demi-cercle sur lequel est monté le col. Les deux échancrures partent du bord de gorge en longeant le cou, pour se terminer à la jonction avec la pièce d’épaule, appelé « point de quart ». Leur forme et leur degré d’ouverture vont déterminer la façon dont les pans de devant vont venir se poser sur le haut de la poitrine, sous le col. Parfaitement réglées, les échancrures permettent à la chemise de fermer parfaitement, sans pli.

Échancrure et pièce d'épaule se rejoignent au

Échancrure et pièce d’épaule se rejoignent au « point de quart »

Les pièces d’épaules sont situées au-dessus du dos, et représente la clé de voûte qui lie le devant et le dos de la chemise. Elles déterminent la forme et la longueur des épaules ainsi que la ligne de dos.

Pièce d'épaule et point de quart

Pièce d’épaule et point de quart

L’association de ces deux éléments forme les aplombs. Leurs réglages (la forme des pièces d’épaule, l’ouverture des échancrures ou encore la position du point de quart) doivent être précis. Lorsqu’ils sont maîtrisés, le tombé est idéal. La chemise se pose gracieusement sur les épaules et ne fait pas de pli une fois boutonnée, signe d’un travail de patronage correctement effectué.

Tracé de la pièce d'épaule

Tracé de la pièce d’épaule

Découpe d

Découpe d’une pièce d’épaule

La subtilité des lignes : entre pureté et étude des morphologies

Les lignes d’une chemise sont à l’origine de son allure et de sa distinction. Elles doivent souligner les atouts et atténuer les imperfections d’une silhouette tout en respectant les morphologies de l’homme. Au cours des 30 dernières années, les corps des hommes ont évolués. Dans les 1980, un homme de 50 ans n’avait pas tout à fait la même silhouette qu’un quinquagénaire de nos jours. Les patrons des chemises doivent s’y adapter.

Les lignes des deux coupes, classique et silhouettée, des chemises Kalgati proposent de couvrir un large éventail de morphologies. Pour que chaque taille de chaque coupe dispose de ses lignes propres, sans être un simple agrandissement mécanique de la taille précédente, chaque patron a été réalisé à la main par un artisan français aux quarante années de savoir-faire chemisier*. Un travail absolument unique.

Pliage traditionnel d'un patron

Pliage traditionnel d’un patron

Les lignes de la coupe classique

Une illusion d’optique donne à la coupe classique une apparence ajustée. Le dessin aérien des lignes de tailles amènent de l’aisance sur le devant de la chemise, à l’endroit où elle est nécessaire. Adaptée aux morphologies plus fortes et plus musclées, les lignes d’épaules sont plus longues et les manches légèrement plus courtes.

Coupe silhouettée / coupe classique Chemise blanche idéale par KALGATI

Coupe silhouettée   /   Coupe classique 

Les lignes de la coupe silhouettée

La coupe silhouettée souhaite mettre en valeur les morphologies fines. Afin de faire ressortir la poitrine, les lignes d’emmanchures sont subtilement creusées. Les lignes de côtés viennent souligner la taille pour affiner la silhouette sans avoir recours à des pinces dans le dos. Enfin pour respecter la taille des segments d’une silhouette longiligne, les lignes d’épaules sont un peu plus courtes et les manches légèrement plus longues et cintrées.

Particularité commune aux deux coupes, la ligne du dessus de la manche jusqu’au début du poignet est légèrement plus courte que celle du dessous entraînant un léger biais du poignet. Cette subtilité va permettre à la manche de la chemise d’épouser celle du costume en donnant de l’aisance au coude et au poignet de rester droit lorsque le bras est plié.

Lignes de la coupe silhouettée

Lignes de la coupe silhouettée

Au service de l’aisance et du confort

L’élégance et la pureté des lignes ne doivent pas être au détriment de l’aisance et du confort.

La facilité de mouvement dans un quotidien toujours plus effervescent doit être pris en considération. Elle  va être obtenue en relevant la position des emmanchures qui permet à la manche de ne pas remonter lors du port d’une veste. Les formes spécifiques des emmanchures et des têtes de manches offrent plus de tissu sur l’arrière de l’épaule et favorisent ainsi les mouvements de bras et de carrure.

Tracé d'une emmanchure

Tracé d’une emmanchure

Tracé d'une tête de manche

Tracé de la tête de manche

Au niveau de la ceinture, la largeur du dos est également un levier de confort. L’aisance va être préservée en cintrant légèrement plus la largeur de dos que le devant. L’effet parachute disgracieux est évité en conservant le bien-aller de la chemise.

Paire de ciseaux et poids de patronnier

Paire de ciseaux et poids de patronnier

Nous estimons qu’au-delà de fantastiques matières (coton Sea Island et nacre Mother of Pearl) et d’un montage exceptionnel au sein d’un atelier français, la quintessence du luxe de nos chemises se retrouve dans le travail et le savoir-faire de patronage, moins perceptible mais tout aussi fondamental.

La maison KALGATI

*Pierre Duboin est l’ancien responsable de l’atelier de la chemise en grande mesure de la maison Lanvin. Issu de la troisième génération de chemisiers et avec 40 années d’expérience, il est considéré comme l’un des patronniers les plus talentueux.

Share Button